News novembre 2014

novembre-2014

Bonjour à tous ! J’espère que cette lettre de nouvelles vous trouvera tous en bonne forme, de mon côté tout se passe très bien ! Dieu a été incroyablement
bon pour moi durant ces quelques mois passés ! Je pourrais passer des pages et des pages à vous expliquer tout ce que Dieu me permet de vivre ici, mais je préfère vous éviter de passer le reste de votre journée devant votre ordinateur.
J’ai donc essayé d’organiser cette lettre de nouvelles différemment en ne vous rapportant que les grandes lignes de mon temps ici…

Accrochezvous, c’est parti !

pdfLa suite de la news2.67 Mo

News novembre 2014

novembre-2014

Bonjour à tous ! J’espère que cette lettre de nouvelles vous trouvera tous en bonne forme, de mon côté tout se passe très bien ! Dieu a été incroyablement
bon pour moi durant ces quelques mois passés ! Je pourrais passer des pages et des pages à vous expliquer tout ce que Dieu me permet de vivre ici, mais je préfère vous éviter de passer le reste de votre journée devant votre ordinateur.
J’ai donc essayé d’organiser cette lettre de nouvelles différemment en ne vous rapportant que les grandes lignes de mon temps ici…

Accrochezvous, c’est parti !

pdfLa suite de la news2.67 Mo

News novembre 2014

Lettre de Nouvelles N° 14 Octobre 2014

1-nathanael-novembre-2014Chers famille et amis,2-nathanael-novembre-2014

C’est avec ce proverbe chinois qui est à la base du déve-loppement communautaire que je vous salue du Laos:
« Dites-moi et je risque d’oublier,
Montrez-moi et j’aurai des chances de me souvenir,
Faites-moi participer et je suis sûre de me souvenir ! »
C’est ce que nous nous efforçons de faire au quotidien et chacun devrait en faire de même ! Former des formateurs locaux qui a leur tour seront à même de former leurs com-munautés. Facile à dire mais en pratique cela demande une débauche d’énergie insoupçonnée. Former des volon-taires de santé, des familles modèles, des responsables de village qui sont les piliers de la communauté demande du temps mais aussi de l’imagination, de la patience, et de la persévérance à répéter, répéter encore, mettre en pratique 1 fois, 2 fois, 3 fois et parfois ce n’est toujours pas acquis. Et oui c’est ici que l’on prend conscience qu’on est chan-ceux, gâté d’avoir grandi dans un pays développé en ayant accès à l’éducation depuis notre plus jeune âge, en étant préparé à anticiper, à prévenir plutôt qu’à guérir, etc.

pdfLa suite de la News2.86 Mo