BIG

Les Eglises chrétiennes d’Illkirch-Graffenstaden organisent BIG (Bouge Illkirch Graffenstaden) du 16 au 24 février 2019, une combinaison de spiritualité le matin, d’actions citoyennes l’après-midi et de spectacles/concerts/veillées le soir. 

BIG s’adresse à toute personne dès 18 ans, avec possibilité de participer en famille.

BIG est un projet initié par l’Eglise mennonite de Strasbourg-Illkirch, réalisé en collaboration avec les Eglises (baptiste, catholique et protestantes) de la ville et la municipalité d’Illkirch-Graffenstaden, et organisé par l’association Joie & Vie.

Infos et inscriptions sur le flyer ci-dessous.

 

Méditation du 16 décembre 2018 | Fritz G. | Fête de Noël | Luc 2.8 et suivants

Télécharger la méditation

Prière pour la paix/shalom

Seigneur Jésus, Prince de la Paix,

Nous te prions pour nos Églises locales.

Nous te prions pour qu’elles soient des lieux de pardon et de réconciliation,

pour qu’elles puissent refléter devant les hommes ton projet de shalom.

Nous te prions pour que nos Églises vivent leur vocation à la paix, la justice et la non-violence,

pour qu’elles puissent être prophétiques et poser des signes de ton règne,

pour qu’elles célèbrent tous les ans un Dimanche pour la paix.

 

Nous te prions pour les anciens membres de notre Commission de Réflexion pour la Paix, pour les membres actuels,

pour ceux qui la rejoindront et prendront un jour le relais.

Tu connais la vie de chacun, bien remplie par les engagements, la famille ou le travail

aide-les, aide-nous à trouver le temps de servir ton projet de paix,

aide-les, aide-nous à trouver ta paix dans les défis et le stress du quotidien.

Et, quand nous doutons d’être entendus, renouvelle nos forces,

pour que nous puissions crier jusque dans nos déserts

que le chemin que tu veux pour ton peuple est celui de ta paix.

 

Nous te prions pour la population de notre pays et les peuples voisins.

Nous voyons avec appréhension monter des vagues de populisme,

nous voyons les peuples tentés de se replier sur eux-mêmes et de désigner des boucs émissaires,

nous voyons notre pays renier sa tradition d’accueil des plus démunis.

Seigneur, dans ces moments de bouleversements politiques et sociaux,

fais de nos Églises et de nos familles un havre de paix et un lieu d’accueil,

donne-nous de te faire confiance et de rejeter toute violence,

donne-nous le courage de nous opposer au mal et de le surmonter par le bien.

 

Nous te prions pour les pays qui souffrent de la guerre et de la violence des hommes.

Nous entendons les populations du Yémen ou de la Syrie hurler dans un monde sourd,

mais nous avons déjà oublié bien d’autres peuples massacrés.

Nous te demandons pardon pour la dureté de notre cœur,

pardon pour la facilité avec laquelle nous nous habituons à la famine, au malheur et à la mort

tant qu’ils ne frappent pas à notre porte.

Pardon pour le cynisme avec lequel notre pays vend les armes aux tueurs de nos frères en humanité.

Seigneur, aie pitié de ces populations martyrisées, aie pitié de nous.

Touche le cœur des bourreaux et des décideurs, aide-nous à agir à notre niveau.

Seigneur, nous osons te prier pour la paix dans le monde.

 

Que ton règne vienne, toi lumière du monde, doux Prince de la paix.  Amen.

 

Prière pour être libre de la dictature d’Internet

Père, nous te louons pour la présence de la communauté de croyants à Diesen depuis tant d’années déjà !

Jeunes et vieux, malades et bien-portants, tu nous as appelés et rassemblés pour vivre ensemble et faire vivre la Bonne Nouvelle !

Nous sommes reconnaissants d’être appréciés par la municipalité ; c’est toi qui permets ces temps paisibles.

Que le monde qui nous entoure sache reconnaître que nous sommes différents ; aussi aide-nous à produire de bonnes œuvres, inspirées par toi-même ; alors notre entourage verra la différence et saura nous reconnaître en tant que chrétiens.

LIBRES ?

Photo : www.pixabay.com

Nous nous croyons libres ; de nos choix, d’amasser de l’argent, de vivre une aventure amoureuse… Mais la vraie liberté, c’est le pouvoir de vivre une vie pleine et sensée, de pouvoir aimer, pardonner, servir son prochain… Nous pouvons tous choisir de vivre libres, grâce à l’œuvre de ton Fils Jésus, qui fait de nous tes enfants.

Apprends-nous à ne pas mettre notre espérance dans des richesses incertaines, mais plutôt en toi. Car tu es le Dieu vivant qui donne tout en abondance, pour qu’à notre tour nous fassions le bien autour de nous.

Qu’à l’heure du choix de nos conducteurs, nos cœurs et nos esprits soient en phase avec ta volonté, plutôt que d’être aveuglés par ce qui nous apparaît comme un obstacle.

Libère-nous de nos convictions personnelles pour que nous apprenions à regarder au-delà de ce que nous croyons !

Nous faut-il vraiment vivre des temps difficiles pour que nous apprenions à mieux nous écouter ? nous aimer ? À mieux t’écouter ? mieux t’aimer ?

Apprends-nous à être surpris par l’action de l’Esprit Saint !

STORIES – STORY

L’absence de difficultés, notre confort au quotidien nous endorment spirituellement… à l’inverse, nous sommes tout excités de suivre toutes sortes de publications sur les réseaux sociaux, des « stories » que nous prenons plaisir à publier/commenter. Cette dictature-là nous fera-t-elle oublier l’essentiel ?

Pardon de ne pas te donner la place qui te revient et réapprends-nous à être disponibles pour les affaires de ton Royaume, à fréquenter les réunions, à faire de la place dans nos journées pour recevoir la « story », la publication par excellence : celle que tu nous as transmise par Jésus.

Merci d’être toujours disponible quand nous nous connectons et d’accéder à nos demandes selon ta volonté.

Nous t’aimons Père, et merci de nous aimer tels que nous sommes.

Sois loué à jamais ! Amen !

 

 

La grâce de Dieu

On l’a déjà écrit plusieurs fois avant moi, et vous l’avez surtout entendu : nous ne sommes pas sauvés par ce que nous faisons dans la vie, mais par la grâce de Dieu. Ce ne sont pas nos bonnes actions qui nous rapprochent de Dieu, mais accepter son amour pour nous fait de lui notre Père.

Moi aussi, je l’ai déjà entendu des tonnes de fois… Et pourtant, il y a des jours où ça me frappe particulièrement. Si nos œuvres ne peuvent nous rapprocher de Dieu davantage que nous ne le sommes grâce au sacrifice de Christ, alors nos actions ne peuvent pas non plus nous éloigner de lui. Ou nos pensées, ou nos problèmes. Paul le dit : « Car j’ai l’assurance que rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu. » (Rm 8.38)

LE POMMIER

J’habite depuis peu dans une maison, avec un petit jardin et un jeune pommier. Le jardinage n’a, jusque- là, jamais été un de mes grands dadas, et je ne m’occupais pas trop de cet arbre. Il n’empêche qu’un jour, je suis rentré chez moi, un peu fatigué, et en rangeant mon vélo, j’ai eu la joie de trouver une pomme toute rouge sur une des branches : elle était plus que bienvenue !

Le verset de l’épître aux Romains est comme ce pommier pour moi : on me l’a donné une fois, comme on plante une graine, je ne sais même plus où et quand. Il a poussé discrètement dans mon cerveau, et le jour où j’en ai eu vraiment besoin, il était là pour me réconforter, me rassurer dans ma relation à Dieu.

Si rien ne peut m’éloigner de l’amour de Dieu, alors tout le temps que je prends à me culpabiliser, à douter de son amour, à me demander s’il m’aime vraiment, est du temps perdu, de l’énergie qui serait bien plus utile ailleurs, là où le Seigneur veut m’emmener.

Je peux être complètement paralysé par ma honte face à Dieu, et c’est terrible ! Dans les évangiles, à aucun moment Jésus ne refuse de s’attarder auprès d’une personne, même si elle est considérée impure, immorale ou criminelle. Nous avons toujours notre place avec lui.

LE BILLET D’AVION

La grâce de Dieu t’est donnée comme un ticket d’avion, alors « embarque » !

J’ai parfois l’impression que je vis la grâce comme si Dieu m’avait offert un billet d’avion. Un ticket vers un pays merveilleux, son royaume de justice et de paix. Et ce ticket, je suis tellement content de le recevoir, j’en pleure, c’est magnifique ! J’en ai toujours rêvé ! Puis je rentre chez moi ; je l’encadre et de temps en temps, je prie : « Oh vraiment Seigneur, merci pour ce billet, c’est tellement chouette, je suis trop content de l’avoir . » Pourtant, je ne prends pas la route de l’aéroport. Mais, de temps en temps, je vérifie : « Je ne sais plus si j’ai encore mon billet… Peut-être qu’il est revenu me le prendre… »

Car finalement, plus qu’un ticket, c’est un visa que Dieu nous offre : une fois son amour accepté, nous sommes citoyens de son Royaume. Et c’est parce que nous sommes libérés de la crainte de ne pas être sauvés que nous pouvons nous mettre en action. Accepter la grâce, c’est faire le premier pas sur un chemin de disciple.

Reconnaître que le Seigneur nous aime comme nous sommes, sans jamais s’éloigner de nous, quelles que soient nos fautes, nous permet aussi de nous approcher de nos prochains. En effet, si rien ne peut me séparer de l’amour de Dieu, alors je ne risque rien à aller au contact de gens « méprisables ».

C’est en nous mettant au service de notre prochain, quel qu’il soit, que nous pouvons être des témoins du Royaume de Dieu. Je peux témoigner de l’amour, du pardon et de la grâce de Dieu si je montre que je ne crains pas l’autre, ce qu’il est ou ce qu’il fait.

ZACHÉE

L’exemple de Zachée est très significatif : un homme détesté entre tous pour ce qu’il fait, s’enrichissant sur le dos des plus faibles. Il est tellement haï qu’on ne lui laisse même pas une petite place pour voir Jésus lors de son passage. Alors qu’il accueille Jésus dans sa maison, il prend une décision radicale de justice sociale et redistribue drastiquement ses richesses. Il confesse ses péchés, et s’active tout de suite en tant que disciple. Pas en faisant la charité, mais en démontrant l’éthique du Royaume de Dieu.

Jésus s’est approché de Zachée sans a priori, et Zachée redistribue à tous son argent. L’amour de Jésus pour Zachée a développé l’action de Zachée pour sa cité, et il est devenu, encore aujourd’hui, témoin de l’amour du Seigneur.

De même, nous sommes appelés à confesser nos péchés à Christ, à les mettre derrière nous, et à nous mettre en marche pour sa justice. Ne perdons pas notre temps à craindre le regard de Dieu. Utilisons plutôt notre énergie et nos dons pour son Royaume !

Corentin Haldemann, Église d’Ensisheim

[Légende photo :] La grâce de Dieu t’est donnée comme un ticket d’avion, alors « embarque » !

Prière pour mettre en oeuvre les valeurs de l’AEDE

C’est avec reconnaissance que nous nous tournons vers toi, Seigneur. Les évolutions récentes de notre association nous ont incités à revenir aux sources de notre histoire et nous voulons te bénir pour les merveilles que tu as accomplies à nos côtés tout au long de ces 65 années.

Depuis deux ans, nous vivons le rapprochement avec l’Association du Mont des Oiseaux. Nous te remercions, Seigneur, parce qu’en faisant l’unité de nos deux œuvres, tu enrichis notre héritage commun de service, et tu nous fais progresser par le partage de nos pratiques respectives.

En 2018, nous avons voulu redéfinir le sens profond de notre action et nous avons mobilisé toutes les forces vives de l’AEDE pour réécrire notre projet associatif. Ce travail nous a permis de rappeler les valeurs qui nous animent, qui prennent chacune leur source en toi, Seigneur. C’est donc à toi que nous voulons nous confier aujourd’hui, afin que tu nous aides à les mettre en pratique.

VALEURS

Photo : AEDE. Bientraitance…

Solidarité – Toi qui as invité à ton festin tous les pauvres et les abandonnés, permets que nos établissements soient des exemples d’accueil inconditionnel et rayonnent de la joie de l’évangile !

Respect – Toi qui as porté un regard d’amour sur tous les blessés de la vie, apprends-nous à respecter profondément chacun, quelles que soient ses fragilités.

Ouverture d’esprit – Toi qui es allé à la rencontre de la Samaritaine, permets qu’au sein de nos structures, chacun se sente accepté dans son histoire et ses opinions.

Bienveillance – Toi qui as su reconnaître la valeur du bon larron, préserve-nous de tout esprit de condamnation et donne-nous de discerner en chacun la capacité à faire le bien.

Bientraitance – Toi qui as lavé les pieds de tes disciples, apprends-nous le véritable amour qui prend soin de tous les aspects de la personne : physique, mental, moral, affectif, spirituel…

Engagement – Toi qui as payé de ta vie l’annonce de la Bonne Nouvelle, aide-nous à proclamer sans nous lasser que les personnes en situation de handicap sont des trésors pour le monde, car le Royaume des cieux est à eux !

Forts de ton soutien, nous nous sentons prêts à affronter les beaux défis qui se présentent à nous, et notamment l’ouverture prochaine d’un Foyer Médicalisé pour adultes autistes à Coulommiers (77). Nous te confions, Seigneur, par avance les personnes que nous allons accueillir dans cet établissement, ainsi que leurs familles, souvent très éprouvées, qui comptent déjà sur nous.

 

 

Prière pour l’unité

Seigneur, dans un même esprit, nous voulons tenir tous le même langage, ne point avoir de divisions parmi nous et être parfaitement unis.

Mais cela est difficile, Père. Nos peurs, nos angoisses, notre égoïsme et d’autres sentiments mêlés nous emprisonnent et nous paralysent.

Aide-nous à laisser de côté nos craintes, donne-nous la force de recevoir l’autre dans sa différence. Que ton Esprit Saint ouvre les yeux de nos cœurs, afin que que nous soyons généreux, que nous sachions exercer l’hospitalité, et qu’ainsi nous pourvoyions aux besoins de nos frères et sœurs.

DIFFÉRENTS ET PAREILS

Photo : www.pexels.com

Que l’étranger se sente accueilli dans nos Églises et dans nos cœurs comme tu nous as accueillis, nous qui étions perdus et sans force. Nous sommes tous différents et tellement pareils en toi, parce que nous partageons le même Père, et c’est ton Esprit qui nous unit.

Unis ton Église autour d’hommes et de femmes engagés qui, conscients de leurs faiblesses, veulent travailler pour ton œuvre et répandre ta Parole.

À L’AIDE !

Aide-nous à ne plus nous attarder sur ce qui nous différencie, mais à partager la même foi, à avoir le même amour pour ta Parole et à faire jaillir l’espérance dans les cœurs désespérés.

Aide-nous, Père, à être animés des mêmes pensées et sentiments dans nos Églises locales, afin d’être des lumières dans nos villes et villages.

Aide les familles, les couples, les enfants à se construire et à vaincre les fractures et les blessures.

Aide-nous à être remplis d’amour fraternel, de compassion et d’humilité. Que nos suffisances soient déposées au pied de ta croix !

Aide-nous à nous conduire d’une manière digne de l’Évangile du Christ, et le monde saura que nous sommes des chrétiens véritables.

Aide-nous à tenir le même langage, celui de Christ Seigneur et Sauveur.

Parce que tu es fidèle, tu nous conduiras sur le chemin de l’unité.

Parce que nous te faisons confiance, nous progresserons tous ensemble dans la construction de la paix dans nos Églises et dans nos familles.

Parce que tu es le Dieu de l’espérance et de l’amour, nous marcherons ensemble, unis les uns aux autres, unis avec toi vers des lendemains pleins d’amour et d’espérance.

 

 

VERS 2019….

Courage ou découragement : face à 2019, quelle attitude adopter ? Alors que j’écris cet édito, nous n’avons toujours pas de rédacteur(trice) pour remplacer Michel Sommer à ce poste. L’année 2019 cache très probablement d’autres interrogations et d’autres doutes pour chacun de nous.

De plus légers, de plus graves.

Dieu nous encourage, il veut nous voir marcher à sa suite, il nous pré- cède, il nous supporte. Alors si devant nous, c’est le grand vide, le trou dans lequel on pense tomber, la « crise », il est cette assurance qui donne courage. Il nous tient la main. Lui, le premier de cordée, nous entraîne plus haut.

Et, quand, à sa suite, nous dégageant avec peine d’un étroit passage, il nous semble qu’il l’a franchi trop rapidement, nous nous demandons ce qu’il fait, où il est.

LE CHAS DE L’AIGUILLE

Arrivons-nous, dans ce sentiment d’abandon, à voir le trou de l’aiguille plutôt que l’abîme ? Sommes-nous capables d’admirer le petit chas, celui de l’aiguille ? Ce chas qui transforme le chameau en enfant de Dieu (Mt 19.24)…

Dieu nous a créés en vue d’un appel qu’il nous adresse personnelle- ment : « Cette mission, si tu l’acceptes… »

Jésus seul a dit : « Je suis le chemin », montrant l’exemple comme per- sonne. C’est à son appel qu’il faut nous lever, et sur son chemin qu’il faut marcher. Alors pour mieux l’écouter, cherchons peut-être à nous isoler des interférences, de ce qui ne vient pas de lui, pour ainsi d’autant mieux l’admirer.

Et pour dire : « Merci, Seigneur, pour 2019 ! »

Discours de Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018

Le protestant Congolais Denis Mukwege, « l’homme qui répare les femmes », a reçu lundi 10 décembre à Oslo le prix Nobel de la paix 2018, avec Nadia Murad, Yazidie ex-esclave des jihadistes devenue porte-drapeau de sa minorité.

Le gynécologue a prononcé un discours bouleversant d’émotion, évoquant l’horreur vécue par tant de femmes victimes de viols en République Démocratique du Congo et deux décennies de pillage et de guerre de son pays ayant fait des millions de morts. Il a appelé à un sursaut de tous pour faire la guerre à l’indifférence et il a plaidé pour la fin de l’impunité de ceux qui commettent le pire, en particulier des crimes contre l’humanité.

A écouter absolument !

 

Prédication du 9 décembre 2018 | Michaël H. | « L’amour pardonne tout » | 1 Corinthiens 13.7a

Télécharger la prédication