En Avent

La montée des populismes à travers le monde interroge. La liste des pays gouvernés par des leaders surfant sur cette vague s’allonge : États-Unis, Hongrie, Italie et plus récemment Brésil… Le phénomène gagne en ampleur ailleurs et pourrait se renforcer en France, selon le degré de réussite ou d’échec de la présidence actuelle. Ces mouvements populistes s’appuient, à divers degrés, sur un sentiment anti-élites, un nationalisme assumé et le refus du pluralisme dans la société. Certains se demandent si l’époque actuelle ne ressemble pas aux années 1930 avec, alors, la montée des nationalismes et la recherche de boucs émissaires, sur fond de difficultés économiques.

Le sociologue Sébastien Fath, spécialiste de l’évangélisme et de la laïcité, plaide pour que l’on comprenne le moment : les citoyens en ont assez du décalage entre paroles et actes des politiques ; le sentiment ou la réalité d’exclusion économique de beaucoup doit être pris(e) au sérieux.

Comprendre certes, s’exprimer aussi. Dans un poème devenu célèbre, le pasteur allemand Martin Niemöller a critiqué l’apathie devant le nazisme à l’époque : « Quand ils sont venus chercher les communistes, les syndicalistes, les juifs, je n’ai rien dit, je n’étais ni communiste ni syndicaliste ni juif. » Etc. Sans verser dans le catastrophisme, faisons entendre nos voix pour défendre ceux que les pouvoirs en place veulent rejeter.

Et continuons d’agir. Par le bas, par une Église servante, à la manière de Dieu fait homme, du Très-Haut qui devient le Très-Bas, du Roi qui s’incline devant ses sujets. C’est une révolution que Marie célèbre (Lc 2.51-53) et à laquelle les disciples du Christ sont associés : « Il a déployé le pouvoir de son bras ; il a dispersé ceux qui avaient des pensées orgueilleuses, il a fait descendre les puissants de leurs trônes, élevé les humbles, rassasié de biens les affamés, renvoyé les riches les mains vides. » Une révolution non violente quand le Royaume de Dieu devient plus réel sur terre. Une révolution qui, le calendrier le rappelle, commence par la naissance de Dieu-enfant. En Avent !

Prédication du 18 novembre 2018 | Olivier B. | « Que peuvent nous apprendre les chrétiens persécutés ? » | Matthieu 5.43-48

Télécharger la prédication

Le Te Deum de John Featherstone à Mulhouse le 25 novembre !

John Featherstone propose une composition originale, un Te Deum alliant classique, jazz, gospel, le dimanche 25 novembre 2018 à 16h30 au temple Saint-Etienne de Mulhouse.

« Une diversité qui explose dans tous les domaines pour faire place à une réconciliation. »

Avec le quatuor vocal classique Lux Aeterna, deux quators vocaux jazz-gospel, anglais & français, quatre musiciens.

Vidéos (extraits) à voir ici et ici.

 

Pour aller plus loin…

Le chant Grand Dieu nous te bénissons, bien connu dans les Eglises évangéliques et protestantes, est une paraphrase du Te Deum. Voir ce qu’en dit Janie Blough dans un article paru dans Christ Seul novembre 2018.

 

A propos du CD Te Deum de John Featherstone, article paru dans Christ Seul, décembre 2017

Hymne de la liturgie catholique exprimant la louange et l’action de grâce, cette prière du 4e siècle commence par ces mots latins Te Deum Laudamus, c’est-à-dire « Toi Dieu, nous te louons ». Elle a inspiré de nombreux musiciens à travers les époques jusqu’à titiller un auteur contemporain bien connu des auditeurs de nos Églises. John Featherstone s’est lancé dans ce projet ambitieux voilà deux ans, se décidant au cours d’une retraite spirituelle à concrétiser un projet longuement mûri. Et quelle réussite !
Te Deum est une alliance, un alliage composite mêlant textes, langues et styles musicaux hétéroclites, qui prennent forme dans une harmonie très aboutie. Un choeur classique – dont
le latin original évoque le passé et crée une trame – associé à deux ensembles jazz-gospel chantant en anglais et en français : le tout interagit, se complète, se fait écho. Pour John, « c’est une histoire de réconciliation – de styles, de traditions, d’histoire et de modernité ».
On apprécie particulièrement le parti pris créatif du compositeur dans une mise en musique aux tonalités jazzy tout en nuances et en équilibre. L’ensemble instrumental, minimaliste – un piano, une contrebasse, un saxophone et des percussions – est porté par des pointures internationales. Une oeuvre brillante et profonde.
Bertrand Rychen, Église de la Ruche, St- Louis

 

« Voyage vers la simplicité – Une pièce en trois actes » : un livre pour vivre 2019 plus simplement !

Voici un livre dont la forme est originale : une pièce de théâtre qui se déroule dans un train, vers une destination nommée Paco. Trois personnages, Søren, Avi et Sim, dialoguent dans leur compartiment imaginaire. Laissez-vous Simplement entraîner dans leur conversation et partez en voyage avec eux !

Ils parlent en effet de leur vie quotidienne : habillement, alimentation, téléphone portable, couches-culottes, sacs plastiques, banques, déchets… Tout passe à la moulinette de leurs points de vue, car ils ne sont pas d’accord !

Chemin faisant, le lecteur est invité à avancer vers davantage de Simplicité dans son mode de vie, Sim fourmillant d’idées très concrètes à ce sujet ! Grâce à la forme choisie, une pièce de théâtre et un dialogue, ces pages évitent les écueils du catalogue de bonnes pratiques et du moralisme, puisqu’elles ne taisent ni les ambiguïtés ni les peurs.

Mais la destination finale, Paco, possède une force d’attraction qui met en mouvement !

 

Les auteurs

Quatre auteurs membres d’Eglises mennonites en France, Corentin et Rebecca Haldemann, Salomé Haldemann, Marie-Noëlle Yoder, se sont associés pour rédiger ce livre à huit mains !

 

Un avis sur le livre

La Déclaration de Lausanne (1974) contenait un engagement de la part de ceux qui vivent dans l’abondance de « développer un style de vie simple » pour « contribuer plus généreusement à l’évangélisation et à l’aide aux déshérités. » Mais qu’est-ce qu’un « style de vie simple » ?

La pièce de théâtre de ce « Dossier de Christ Seul » propose une discussion sur le sujet. Le lecteur pourra s’identifier plutôt ou tour à tour à Sim, à Avi ou à Søren.

Il sera confronté aux réalités complexes de notre monde en matière de pauvreté, d’injustice sociale ou de dégradation de l’environnement, mais il sera aussi interpellé sur la façon dont nous vivons ensemble en société, sur ce qui compte vraiment pour nous et sur ce à quoi peut ressembler « suivre Jésus » au début du vingt-et-unième siècle.

Søren exprime la pensée que la vie est faite de compromis, mais que ces derniers n’empêchent pas de se questionner. Quand on le fait ensemble, chacun peut avancer à sa façon et conclure avec Sim : « Il y a plein de manières de vivre la simplicité, aussi selon les tempéraments ! Il y a une incroyable liberté dans ce domaine et cela prend du temps de trouver sa voie sur ce chemin. » Alors, écoutons et parlons-en !

Daniel Hillion, responsable des relations avec les Églises au SEL, membre du groupe « Lausanne France »

 

Date de parution 

30/11/2018  –  Sélectionner ce livre pour ma liste de souhaits

Prédication du 11 novembre 2018 | Marie-Noëlle Y. | | 1 Corinthiens 13.5

Pour des raisons techniques, l’enregistrement n’est malheureusement pas disponible. Le texte de la prédication peut être demandé par courriel directement à Marie-Noëlle.

Jésus, le don d’une vie : comédie musical à Sochaux prochainement !

La comédie musicale « Jésus, le don d’une vie », présentée par la Compagnie des Actes & Carolyn Charbonnier, est en représentation le samedi 17 novembre 2018 à la MALS à Sochaux à 20 h (25).

Après deux représentations en mai et en septembre à Paris, cette comédie musicale arrive dans l’Est de la France. Sur scène, 36 comédiens font pénétrer dans le monde d’une famille juive du 1er siècle, dans un coin de Galilée…

Présentation avec vidéos et réservation ici.

Prédication du 4 novembre 2018 | Luc Alexis L. | « Les préjugés sur ma route… » | Jean 1.35-51

Télécharger la prédication

Avant d’écouter la prédication, visionner la vidéo ci-dessous :

Produire la vie, produire sa mort ? Repères chrétiens face aux questions de bioéthique aujourd’hui, par Luc Olekhnovitch

Le 1er novembre 2018 à l’Eglise d’Altkirch, la rencontre inter-Eglises mennonites a rassemblé environ 150 personnes.

Luc Olekhnovitch, pasteur des Eglises évangéliques libres et président de Commission d’éthique protestante-évangélique, était l’orateur principal.

On trouve ci-dessous les enregistrements des 4 exposés, et plus bas une bibliographie et l’accès à d’autres documents, « pour aller plus loin »…

 

1. Ecouter Dieu, écouter notre monde

2. Etat de la bioéthique. Sagesses bibliques

3. Produire la vie, produire sa mort

4. Etats généraux de la bioéthique 2018 : actualité, enjeux, parole chrétienne ?

 

Ressources et bibliographie

* Fiches des sujets sur les Etats généraux de la bioéthique 2018 de la Commission d’éthique protestante évangélique

Texte de la Commission éthique et société de la Fédération Protestante de France sur AMP-GPA, avec un résumé ici.

Bioéthique : enjeux pastoraux, Les Cahiers de l’école pastorale, Hors-série N°11

* Homosexuel, mon prochain, Les Cahiers de l’école pastorale, Hors-série N°15

* La dignité de la procréation, PMA-Révision de la loi bioéthique, Bayard-Cerf-Mame, 108 p.

* Michel Aupetit, L’embryon, quels enjeux, Salvator, 2008, 141 p.

* Alain Nisus, Luc Olekhnovitch, Louis Schweitzer, Vivre en chrétien aujourd’hui, repères éthiques pour tous, Maison de la Bible, 754 p. (un panorama étendu et accessible à tous  qui pose les fondements d’une éthique chrétienne et aborde les questions éthiques qui se posent aux chrétiens aujourd’hui : l’usage du  corps, l’éthique sexuelle et familiale, travail et loisirs, jusqu’au statut éthique de l’animal !).

Appel aux Eglises mennonites d’Europe à prendre soin de la création

Lors de la Conférence Mennonite Européenne (CME), qui s’est tenue du 10 au 13 mai 2018 à Montbéliard en France, un atelier a traité du sujet suivant : Évangile & Sauvegarde de la création.

Les animateurs et animatrices de l’atelier ont décidé par la suite de partager ces réflexions plus largement, en lançant un appel à aux Eglises mennonites en Europe à prendre soin de la création.

Cet appel est à lire ici !

 

Les mennonites français face au nazisme

Une conférence sur ce sujet aura lieu le samedi 10 novembre 2018 à 20 h à Haut-Clocher, près de Sarrebourg (57).

Elle sera donnée par Stéphane Zehr, pasteur de la Mission Timothée, libraire de la Librairie Jean Calvin et éditeur de « Le salut ne vient pas d’Hitler – Un mennonite déporté à Natzweiler et Buchenwald » de Jean-Paul Kremer dont on trouve ici un résumé. Il a aussi écrit, avec Jean-Martin Wehrey, un article sur « Kremer contre Hitler. Une résistance mennonite en Alsace-Lorraine (1925-1945) », paru dans la revue Souvenance anabaptiste,  n° 37-2018, p. 8-27.

 

Infos :

« Les mennonites français face au nazisme », par Stéphane Zehr

Samedi 10 novembre 2018 à 20 h

Salle des fêtes de Haut-Clocher, 9 rue de l’église, 57400 Haut-Clocher.

Entrée libre.

Organisation : Librairie Jean Calvin et Association Française d’Histoire Anabaptiste Mennonite