Une campagne d’évangélisation digitale

Le principe est simple…. si nous ne pouvons aller à la rencontre physique des personnes pour leur parler de l’amour de Dieu alors… allons y de manière digitale !

Comment est-ce que cela marche ?

Le principe est simple, offrir un e-book (livre digital) qui se situe sur le lien suivant (tout est gratuit le livre + le CD):

https://reserve-la.date/le-livre-jesus-id/

Ce e-book est un recueil de 12 témoignages, profonds, qui montre combien Dieu transforme les vies.

Nous vous proposons donc deux choses :

  1. Transmettre ce mail à un maximum de personnes chrétiennes pour qu’elles puissent rentrer dans ce mouvement. Nous sommes 444 millions de francophones… Se mobiliser est donc essentiel.
  2. Offrir ce livre à un maximum de personnes ne connaissant pas le Christ.

ATTENTION : IL FAUT TRANSMETTRE LE LIEN DE TÉLÉCHARGEMENT ET NON ENVOYER LE LIVRE EN PIÈCE JOINTE !

En effet, il y a un compteur nous permettant de suivre l’évolution de la campagne.

La clé pour réussir ?

Les prises de contacts ne doivent pas être négligées. Nous conseillons de prendre le temps d’offrir ce e-book de manière individuelle et personnalisée. Nous avons par exemple envoyé un message vocal à tous nos contacts Facebook afin de prendre de leurs nouvelles et ensuite de leur offrir le livre…

Les résultats actuels :

Ils sont vraiment encourageants ! Le fait de prendre du temps pour contacter les personnes de manière individuelle permet d’amorcer de véritables échanges et puis…. les témoignages du livres sont tellement forts que nous avons déjà eu plusieurs retours de personnes ayant dévoré le livre d’une traite sans pause… je n’accentue en rien cela… c’est la stricte vérité !

Plusieurs personnes ont pu réamorcer des échanges avec des amis, contacts ou amis de faculté avec lesquels il n’y avait plus d’échanges depuis des années !

Romain LAGACHE

 

Covid-19 : liens entre maladies infectieuses, biodiversité, élevage et agriculture

Ingénieur agronome, Roger Zurcher propose son analyse de l’explosion de la pandémie de coronavirus sur l’ensemble de la planète.

https://lafree.info/info/monde/la-nature-se-venge-t-elle-covid-19-liens-entre-maladies-infectieuses-biodiversite-elevage-et-agriculture-par-roger-zurcher

Prière – Pâques 2020

Face à l’épidémie

Chers Lecteurs,

La situation exceptionnelle que nous connaissons tous perturbe aussi la parution de Christ Seul. Dans ces circonstances, il nous a semblé qu’il était pourtant essentiel de maintenir, et peut-être de renforcer, le lien entre nos Églises. C’est pourquoi nous avons proposé aux Églises membres de l’AEEMF, ainsi qu’aux oeuvres qui leur sont chères, de partager ce qu’elles vivent depuis que l’épidémie a commencé à se propager.

Comme le « téléphone mennonite » pouvait le laisser craindre, beaucoup des nouvelles communiquées en ce début du mois d’avril ne sont pas bonnes. Nos frères et soeurs du Haut-Rhin, département durement touché par l’épidémie, sont les plus éprouvés. Pourtant ce « hors-série de crise » témoigne aussi de la vitalité de nos communautés dans ce contexte difficile. Et de leur espérance en Celui dont nous avons célébré la résurrection dimanche dernier.

Le but de cet échange de nouvelles est bien sûr de nous conduire à prier les uns pour les autres, et à manifester notre soutien et notre amour fraternel à ceux qui, au près ou au loin, passent par l’épreuve. Dieu est fidèle.

Pour bien s’occuper en famille…

L’Église de Colmar-Ingersheim propose des vidéos sur son site Internet.

Par exemple celle-ci :

Un dimanche en famille avec les fruits de l’esprit

https://www.mennonites-ingersheim.fr/pour-bien-s-occuper

Une vidéo drôle mais qui invite à la persévérance aussi !

Pablo, la marionnette des cultes des enfants de l’Église, est mise en scène dans une deuxième vidéo.

D’autres vidéos devraient suivre avec défi « La Bible en sketch » lancée par l’Église.

Les oeufs de la résurrection

Dans un ancien numéro de Christ Seul, un article avait expliqué comment faire des « œufs de la résurrection ».

Voici maintenant le tutoriel en vidéo.

Une belle façon de partager l’histoire de Pâques avec les enfants !

 

Des cultes « post-it » à l’Église mennonite de Villeneuve-le-Comte

Qui n’a pas déjà noté une idée, un numéro de téléphone, une liste de course, quelque chose à ne pas oublier, sur un post-it, collé sur un coin de bureau ou, pour les plus organisés, épinglé sur un tableau de liège dans l’entrée?

Dès le début du confinement, nous avons éprouvé le besoin de garder un temps de culte dans la semaine, un temps qui nous réunisse autour de la louange, de l’enseignement, du partage et de la prière, le tout dans la communion fraternelle. Après avoir étudié plusieurs possibilités techniques, et avons finalement opté pour « linoit » ( http://www.linoit.com ). Il s’agit tout simplement d’un grand tableau en liège virtuel sur lequel chacun peut coller des post-it. Ceux-ci peuvent contenir un simple mot, mais également une vidéo, un fichier audio, une photo ou un document PDF. Nous nous retrouvons donc le dimanche matin autour de ce tableau. Nous visionnons ou écoutons quelques chants et un message audio ou vidéo, avant de prendre un temps d’échange et de partage pendant lequel chacun peut écrire un petit mot et demander ou dire une prière. Cette formule très participative répond à notre besoin de partager les uns avec les autres nos soucis et nos préoccupations du moment, mais également nos encouragements. Le tableau reste ensuite disponible tout au long de la semaine pour que chacun, notamment les personnels soignants, qui pour des raisons professionnelles ne sont pas disponibles le dimanche matin, puisse y revenir tranquillement, reprendre certains sujets de prière ou réécouter les contenus.

Dans ces moments d’éloignement physique, nous avons besoin de ces temps de communion fraternelle où nous pouvons nous sentir un peu les uns avec les autres et nous étions encore une cinquantaine dimanche dernier pour vivre ensemble ce culte.

Retrouvez tous les programmes : du dimanche des RAMEAUX à PÂQUE en passant par VENDREDI SAINT

Le pasteur François Caudwell propose chaque jour un programme (documents à télécharger) :

« Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique. » (Jean 3,16)

– Chers amis,
Pour vivre dans la communion cette Semaine sainte, je continue à vous proposer chaque jour le déroulement d’un petit temps de prière, que vous pourrez adapter chez vous.
Prions les uns pour les autres, dans la joie d’appartenir ensemble au Christ Sauveur !
Bien fraternellement, François.

  • Dimanche 5 avril 2020 – Dimanche des Rameaux, un déroulement pour le Culte. Fichier à télécharger.
  • Lundi 6 avril 2020 – « Lundi saint » : que le parfum de la prière vous apporte la paix dont vous avez besoin, en ces moments d’angoisse et de solitude. Fichier à télécharger.
  • Mardi 7 avril 2020 – « Mardi saint » : le Seigneur se révèle dans l’humilité du serviteur qui lave, qui purifie, qui soigne, qui aime… Fichier à télécharger.
  • Mercredi 8 avril 2020 – « Mercredi saint » : le Seigneur nous appelle à le suivre, ensemble, dans l’amour…Fichier à télécharger.
  • Jeudi 9 avril 2020 – « Jeudi saint » : la veille de sa mort, le Seigneur a prié pour nous… Fichier à télécharger.
  • Vendredi 10 avril 2020 – « Vendredi saint » ; il s’agit cette fois d’un culte pour célébrer la passion et la mort de notre Seigneur.
    En ce qui nous concerne, nous le vivrons en visioconférence avec notre Église de Lons, vendredi à 19h30. (Une précision : la prédication du Vendredi saint, peut également être trouvée avec le lien suivant : https://padlet.com/lonsepe/lelien2)
    Continuons à prier les uns pour les autres ; de la croix jaillit une espérance !
    Bien fraternellement, François… Fichier à télécharger
  • Samedi 11 avril 2020 – Voici cette proposition pour demain, « Samedi saint » : Jésus est mis au tombeau; dans ce silence s’accomplit notre salut.
    Continuons à prier les uns pour les autres; après les ténèbres vient la lumière… Fichier à télécharger
  • Dimanche 12 avril 2020 – Voici cette proposition pour demain, « Culte de Pâques » : Jésus est vraiment ressuscité ! … Fichier à télécharger

 

Partage d’expérience de « visio-culte » à l’Eglise de Strasbourg-Illkirch

Nous souhaitons partager notre expérience de « visio-culte » via la plateforme « Zoom » pour encourager tous ceux qui ne connaissent pas encore ce moyen de communication à l’utiliser. En effet, il est assez simple à mettre en œuvre, et la possibilité de vivre un culte ensemble dans cette période confinée est assez extraordinaire. Nous avons à ce jour (2 avril) vécu 2 cultes de cette façon à l’Eglise Evangélique Mennonite de Strasbourg-Illkirch.

Imaginez : En un clic de souris, vous voilà en communication avec 60 personnes que vous aimez et que vous voyez sur votre écran, réparties dans des petits cadres (en réalité 25 au maximum sur un écran, mais que vous pouvez faire défiler). La parole peut être donnée aux uns et aux autres par l’organisateur de la réunion. Notez que vous pouvez couper votre caméra si vous ne souhaitez pas être vus. Plusieurs personnes peuvent intervenir pour une méditation, un partage, une prière, un chant.

Pour ce qui est des chants, il n’est pas possible de s’entendre chanter tous ensemble. En effet, si on laisse tous les micros allumés et qu’on chante tous en même temps, les délais de transmissions sont tels que le résultat est une belle cacophonie. Nous procédons donc de la manière suivante pour les chants : Nous décidons avant le culte qui accompagnera tel ou tel chant (avec un instrument ou a capella, éventuellement à plusieurs voix…). Lors du culte, seul le micro du musicien sera activé et chacun pourra chanter à sa guise en le suivant devant son ordinateur. Les paroles du chant sont simultanément affichées sur l’écran. En effet, il est possible de partager très facilement des documents (une image, un texte, un document PowerPoint, ou une vidéo) en cliquant sur « Partager l’écran ». Là aussi, un seul partage de document à la fois !

A la fin du culte, tous les micros sont ouverts et tous ceux qui le souhaitent peuvent s’interpeler, demander et donner des nouvelles. Ce sont des moments assez émouvants. Des personnes qui ne peuvent pas se déplacer facilement pour venir au culte habituellement peuvent ainsi participer, pour la joie de tous. Une famille de l’église séjournant actuellement en Allemagne était particulièrement heureuse de pouvoir se joindre au culte et revoir tous les amis.

Pratiquement, que faut-il faire pour pouvoir se rencontrer ainsi à plusieurs dizaines de personnes sur un écran d’ordinateur, ou même sur un simple smartphone ?

Il faut tout d’abord un « organisateur » de la réunion. Dans notre cas, c’est notre pasteur Geneviève Toilliez qui était aux commandes. L’organisateur doit avoir téléchargé le logiciel Zoom sur son ordinateur (via le lien https://zoom.us/fr-fr/zoomrooms/software.html par exemple). Il doit simplement s’inscrire sur la plateforme en indiquant son adresse mail et choisir un mot de passe. Il faut savoir que le logiciel Zoom permet dans sa version de base de tenir gratuitement une réunion d’une durée de 40mn avec une centaine de connexions simultanées. Pour des réunions de durée supérieure, il faut payer un forfait mensuel ou annuel.

L’organisateur peut alors programmer une réunion pour dimanche à 10h00 par exemple, réunion à laquelle sera associée un lien (adresse URL internet). Ce lien sera envoyé à tous les invités à la réunion.

Tous les invités n’ont plus qu’à cliquer sur le lien transmis. L’ordinateur leur demandera simplement l’autorisation de charger automatiquement Zoom s’ils ne l’ont pas encore fait, puis proposera de rejoindre la réunion en cours. Il ne faudra pas oublier de cliquer sur « Rejoindre l’audio par l’ordinateur ».

Et alors, ô miracle, apparaissent sur l’écran tous les visages de ceux qui sont déjà connectés, et avec lesquels on peut communiquer. Il suffit de cliquer sur l’icône du micro en bas à gauche pour couper ou mettre son micro en marche, ou sur l’icône de la caméra pour cacher ou faire apparaître son image. Chacun est donc libre de couper sa caméra s’il ne souhaite pas être vu sur l’écran, ou de couper son micro. L’organisateur de la réunion a le moyen de couper tous les micros et de donner la parole uniquement à un ou plusieurs intervenants.

L’organisateur peut effectuer un enregistrement de la réunion et envoyer ensuite le lien aux personnes qui n’auraient pas pu assister au culte.

Voilà, lancez-vous, ça vaut la peine ! Il est très facile de tester le logiciel à 2 ou 3 pour se faire la main. Bien entendu, il faut respecter les règles habituelles du droit à l’image, surtout si le culte est enregistré. On peut rappeler en début de réunion que les personnes qui le souhaitent peuvent couper leur caméra. Il faut aussi se souvenir que tout ce qui transite sur internet peut être « capté », et à cause de cela, éviter de communiquer des choses de l’ordre du confidentiel.

Zoom semble être un outil particulièrement « menno » dans le sens qu’il permet une participation de tous avec grande interactivité lors du culte !

Pierre-Daniel Matthey

« Comment la vie des Églises se poursuit et se réinvente » Mise à jour du 14/04/2020

Peyruis /  Colmar / Toul / Pfastatt / Béthel – Neuf-Brisach / la Prairie – Montbéliard / Châtenay-Malabry / Saint-Genis/Bellegarde / Altkirch / …


– Peyruis (04)

Confinement ne rime pas avec « sans prière et sans lien » !

Nous avons la grâce de ne pas avoir de membre touché par le virus. Merci Seigneur ! Et chaque membre est entouré par sa famille.

Nos mails et nos téléphones chauffent ! Le lundi et le vendredi nous nous réunissons en petit groupe par WhatsApp pour prier pour les personnes qui travaillent pour notre bien-être, pour les missionnaires ainsi que pour les enfants. L’animatrice du groupe des jeunes leur a envoyé des activités et une étude pour qu’ils puissent avoir un temps en famille pour fêter Pâques. Notre ancien envoie régulièrement de petites vidéos d’exhortation et appelle les membres dans la semaine. Il soutient ceux qui sont plus fragiles et qui ont besoin d’exprimer leur peur, leur angoisse, face au confinement. Des enfants de l’Église envoient des dessins par mails pour les personnes qui vivent en EHPAD, c’est une action qui a été proposée par la responsable de l’établissement. Et nous prions tous avec ferveur afin que Dieu intervienne pour arrêter la propagation du coronavirus, pour que l’on puisse de nouveau se réunir en communauté ; se serrer dans les bras et se faire des bisous !

« Dieu est pour nous un rempart, il est un refuge, un secours toujours offert lorsque survient la détresse. » Psaume 46.2

– À l’Église de Colmar (68)

Pour maintenir les liens à l’intérieur de notre communauté, le collège d’anciens a imaginé et mis en œuvre le concept de « psalmo-communion » téléphonique intergénérationnel. Il s’agit d’instaurer un temps d’échange privilégié et suivi tout au long du confinement, entre deux personnes ou foyers de générations différentes (en gros entre les plus de 60 ans et les moins de 60 ans), autour d’un psaume proposé par les anciens.

Concrètement, quiconque souhaite vivre ce temps s’inscrit auprès de l’ancien qui centralise, en indiquant avec qui il préférerait  communiquer. L’ancien constitue les binômes intergénérationnels, fixes durant toute la période de confinement.

Ensuite, à raison d’une à trois fois par semaine, le plus jeune téléphone au plus âgé. Ils échangent des nouvelles et partagent autour de leur lecture du psaume.

Celui-ci a été divisé par les anciens en plus ou moins de parties, en fonction de sa longueur, et chacune d’elles est successivement évoquée au fil des entretiens. Au bout d’un certain temps, un nouveau psaume est proposé. N.B. : On ne peut ici que saluer le discernement des anciens qui ont choisi d’entrée de jeu le Psaume 119 !

Ceci permet d’entretenir, de développer des liens interpersonnels autour de la Parole de Dieu, le même psaume étant de surcroît lu par tous les binômes constitués, ce qui renforce la communion au sein de la communauté.

Ces rendez-vous s’ajoutent aux contacts spontanés entre les membres (téléphone, courriels, SMS…) et aux moments d’échanges communautaires via Internet, en live le dimanche ou sur le site de l’Église.

Le conseil fraternel de Colmar-Ingersheim

 

– À l’Église de Toul (54)

Très rapidement après le début du confinement, les Églises mennonites de Lorraine ont échangé entre elles (via les contacts du Copilor) au sujet de la nouvelle forme de vie d’Église durant cette période et ce fut très encourageant.

Les Conseils d’Église de Toul restent en lien grâce au système Slack et se réunissent par Skype, et nous avons rapidement pu nous mettre à l’œuvre :

– Les membres des Conseils se sont répartis tous les membres et amis réguliers de l’Église pour leur téléphoner une fois par semaine pour prendre des nouvelles, encourager et proposer de l’aide, notamment concernant des courses pour les personnes âgées. Nous sommes très heureux de constater que les membres se téléphonent les uns les autres de façon spontanée, beaucoup plus qu’auparavant, pour prendre des nouvelles et s’encourager.

– Un groupe Facebook fermé a été créé pour l’Église afin d’échanger des nouvelles et des sujets de prière (même si tous n’y sont pas connectés…).

– Nous avons une nouvelle réunion de prière chaque semaine : chaque foyer est invité à prier chez lui le même soir en fin de semaine, à la même heure. Pour ce rendez-vous, nous envoyons un mail chaque semaine avec des sujets de reconnaissance et de prière. Nous constatons que c’est une belle et nouvelle opportunité pour vivre ces temps de prière en famille.

– Le collège pastoral envoie un mail hebdomadaire avec une petite méditation en début de semaine, à chaque membre et ami régulier de l’Église. Pour la semaine pascale, c’est un petit mail de méditation quotidienne qui sera envoyé afin de suivre les derniers instants de la vie du Christ et de s’ouvrir à la vie nouvelle qu’Il nous offre (cheminement de l’Évangile de Matthieu chapitres 21 et 26 à 28).

– Chaque destinataire est invité à participer aux échanges mail et/ou Facebook en donnant de ses nouvelles, des sujets de prière ou en partageant un verset ou un encouragement.

– À Toul, comme dans d’autres communautés, tout le monde n’a pas Internet et nous avons eu à cœur de ne pas oublier ces quelques personnes âgées hors réseau. Nous continuons de leur envoyer les documents (méditations et courriers de prière hebdomadaires) par la Poste ou en leur déposant les documents dans la boîte aux lettres. Même si l’acheminement est irrégulier.

– N’ayant que peu de ressources techniques et en personnes, les conseils ont encouragé les membres connectés à suivre un culte par Internet (en communiquant divers liens Internet pour cela).

– Perspectives : nous voudrions essayer de réunir tous les membres de l’assemblée en essayant Zoom afin de vivre un temps communautaire particulier… tout en ayant conscience des limites techniques : nous ne voudrions pas plus exclure que rassembler !

Christine Goldschmidt, pour les Conseils

 

– À l’Église de Pfastatt (68)

Pendant le confinement la vie de l’Église ne doit pas rester en sommeil, c’était une priorité pour tous les responsables et une prise de conscience des membres : très vite les moyens des médias modernes ont été utilisés pour remédier à l’éloignement et la distanciation imposés.

Ainsi une chaîne de prières a vu le jour sur WhatsApp permettant d’échanger des sujets de prières, des demandes  personnelles,  des prières pour les familles ou pour soi-même pour. Une autre chaîne réunit des parents  qui partagent leur quotidien, qui échangent sur divers sujets.

Des  textes de réflexions, des contacts téléphoniques sont échangés les uns avec les autres.

Un bulletin hebdomadaire est envoyé par mail par notre président aux internautes et par courrier aux autres. Dans ce bulletin  figure  une médiation préparée par le collège pastoral et le lien vers le site de l’Église pour visionner et écouter l’enregistrement, ainsi qu’une trame de chants et de textes pour le culte. On y trouve aussi des informations concernant les malades et autres personnes …

Le souci des personnes seules  et celui des seniors les plus âgés est très présent : elles sont contactées très régulièrement soit par notre pasteur soit par d’autres personnes pour éviter l’isolement.

Une première expérience avec l’appli Zoom a été concluante et nous allons avoir nos cultes par ce moyen-là le temps qu’il faudra.

Cette épidémie nous montre la fragilité de l’homme, de ses savoirs. Mais comme il nous a été dit dans un message : Dieu est au contrôle !

« Dieu est pour nous un abri et un appui, un secours bien présent dans la détresse »Ps 46

Hélène Kauffmann

 

– À l’Église de Béthel – Neuf-Brisach (68)

Nous avons anticipé la quarantaine à Béthel en arrêtant nos cultes et nos rencontres dès la première semaine de mars.

Nous avons été initiés à faire des cultes autrement, en communiquant aux membres et amis, un enregistrement YouTube, avec louange, méditation et annonces, que chacun peut regarder. Voici le lien vers le culte du 29 mars : https://www.youtube.com/watch?v=3TNDibEl17k

Nos réunions se font également en vidéo conférence (réunions des responsables et prédicateurs, réunion du Conseil d’église, réunion de prière, pause-café commune, pause apéro…). Quelques méditations circulent sur YouTube ainsi qu’un montage réalisé avec des photos envoyées par les membres.

Les responsables prennent des nouvelles de chacun et les membres le font aussi très spontanément.

Le confinement nous invite à être inventifs, attentifs aux autres et persévérants dans la prière.

« Tu entends le désir des affligés, SEIGNEUR, tu affermis leur cœur ; tu prêtes une oreille attentive. » Ps 10.17

Assemblée Béthel-Neuf-Brisach

 

– À l’Église de la Prairie – Montbéliard (25)

Comment continuer à entretenir la foi commune et garder le contact avec les membres de l’assemblée ? Telle est la question soulevée dès le début du confinement par les responsables de l’assemblée. S’adapter, tel est le défi à relever…  Quand les ressources sont là, tant en matériels qu’en compétences humaines, c’est une véritable bénédiction pour une grande assemblée comme la nôtre.

Depuis le premier dimanche il a été décidé d’enregistrer les cultes par chaque intervenant depuis son lieu de confinement, que ce soit pour la louange, le message et même une histoire pour les enfants depuis peu. Et un ingénieux quatrième homme mixte le tout pour constituer le « culte ». Enfin, Youtube sert de support pour que chacun puisse y accéder facilement. Rendez-vous sur la page https://www.egliseprairie.fr/

Au fil des dimanches, le nombre d’auditeurs s’est largement agrandi et nous sommes heureux de pouvoir ainsi vivre la communion fraternelle au-delà même de notre église locale.

Pour les réunions internes, il a été choisi une application qui permet 300 connections simultanées. Il est bon de se dire « bonsoir » à l’ouverture de la réunion et de voir les visages défiler, ne serait-ce que quelques instants, pour laisser place aux personnes qui animent la rencontre en question. Il est même possible de poster quelques commentaires sur la page ouverte. En ses temps de séparation, la simple vue des noms qui s’égrènent apporte du réconfort.

La communion fraternelle personnelle nécessite une approche différente.  Pour cela, les anciens ont décidé de téléphoner régulièrement à tous les membres et amis de l’église. Par ailleurs, le groupe visite continue les visites par téléphone.

C’est un combat particulier qui s’opère, dans lequel nous devons persévérer dans la prière et l’action envers les plus fragiles d’entre nous tous, enfants du même Père céleste qui veille sur chacun.

Marguerite Nommay

 

– À l’Église de Châtenay-Malabry (92)

À Châtenay comme ailleurs, nous ne pouvons nous réunir ‘pour de vrai’. Nous avons choisi de célébrer le culte (et faire les autres réunions) par Zoom (audio et vidéo). Le culte a donc lieu en direct et garde sa structure habituelle. Les paroles des chants sont projetées sur les écrans alors que la musique est produite par un musicien ou prise sur Internet. L’intérêt est que tous les participants peuvent intervenir, notamment pendant les temps de prière. Et puis lorsque le culte est terminé, l’après-culte permet encore d’échanger et de discuter… comme à l’église ou presque !

En tout cas, cette modalité a été très appréciée car la communion fraternelle a pu se vivre, certes différemment.

Les nouvelles technologies ont donc du bon !

Silvie Hege, pasteure de l’Église mennonite de Châtenay-Malabry

 

– À l’Église de Saint-Genis/Bellegarde (01)

À l’Église mennonite de St-Genis/Bellegarde, nous utilisons l’application zoom pendant la période de confinement. Nous organisons ainsi des cultes et des rencontres en semaine. Si vous souhaitez participer à ces rencontres, n’hésitez pas à prendre contact avec notre pasteur David Eyer : dvdeyer@gmail.com

Nous encourageons aussi les personnes de notre communauté à garder le contact par mail ou par téléphone, en pensant tout particulièrement aux personnes seules et à celles qui ont besoin d’aide.

Nous souhaitons aussi profiter de l’occasion pour transmettre toutes nos pensées et prières aux familles et aux Églises tellement éprouvées par cette épidémie. Que le Seigneur accorde sa paix et renouvelle le don de la foi et de l’espérance dans cette période troublée.

Église de Saint-Genis/Bellegarde

 

– À Église d’Altkirch (68)

Nous avons vécu, dimanche 29 mars, notre premier culte par visioconférence, avec environ 95 personnes reliées. C’était bon de revoir les visages des adultes, des enfants, des personnes seules, des couples, des familles. Nous allons continuer ainsi pendant le confinement. Dimanche prochain, nous expérimenterons la célébration de la cène, « à distance », ce qui est un peu paradoxal pour un moment de communion.

Juste avant le confinement, nous avions encouragés à se réunir en groupes de maison comme alternative au rassemblement unique et à prier pour deux personnes : une dont on se sent proche, une dont on se sent moins proche. Un dimanche, nous avons suggéré de puiser chez soi dans le matériel du Dimanche pour la paix et à méditer la prédication préparée par l’un d’entre nous (sa première prédication !). Un autre dimanche, nous avons transmis à toute l’Église une prédication intitulée « N’aie pas peur », d’un prédicateur d’une Église voisine.

Les personnes en charge de l’accompagnement au sein de notre Église veillent à la transmission de nouvelles des uns et des autres, y compris de personnes atteintes par le virus.

Nous relayons également par courriel des textes, chants ou autres qui nourrissent la foi et la réflexion dans ce temps particulier.

Église d’Altkirch