Bien que l’église de La Ruche puisse être considérée comme jeune, le mouvement mennonite, dans lequel elle s’inscrit, date de bientôt cinq siècles dans notre région. Pour plus de détails, voir la page « Qui sont les mennonites ?« .

Avant-hier

Vers 1525 à Zurich en Suisse, la Réforme se développe sous l’impulsion de Zwingli mais certains souhaitent encore aller plus loin. Le mouvement anabaptiste prend forme en prônant le baptême des adultes, la séparation de l’Église et du pouvoir et la non-violence. Persécutés, les membres de ce mouvement essaiment en Allemagne, Alsace, Hollande… C’est dans ce dernier pays que le nom de mennonite s’est imposé car un des leaders du mouvement anabaptiste portait le nom de Menno Simons. Plus tard, les mennonites rejetés se sont disséminés sur tous les continents.

Hier

À Bâle, une assemblée mennonite du nom de Bâle-Holee regroupe depuis 1837 les mennonites du coin des 3 frontières. À partir de 1982, des jeunes dont les parents fréquentent cette assemblée suisse se retrouvent régulièrement pour des activités. Le désir d’avoir des cultes en langue française se fait sentir et en 1987 démarrent les travaux de construction du bâtiment rue Bellevue

Aujourd’hui

Plus de 100 personnes fréquentent l’église de La Ruche ; chiffre auquel il faut encore rajouter une cinquantaine d’enfants.