Prédication du 13 septembre 2015 | Stephan N. | Jacques 4.11-12